Une inconnue en soirée

View previous topic View next topic Go down

Note

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total Votes : 0
20161010

Post 

Une inconnue en soirée




Une inconnue en soirée

http://adofeet.skyrock.com/3222115969-Une-inconnue-en-soiree.html
Nouvelle histoire fictive. J'ai trouvé le temps de vous l'écrire malgré les examens (seulement le bac de français). Dites moi ce que vous pensez et ce qui pourrait être amélioré par commentaire ! Smile

Cette fête était prévue depuis quelques semaines. Une vingtaine de personnes était annoncée. C'était chez un de mes meilleurs amis du collège, assez à l'aise avec la gente féminine, qui n'est plus dans le même lycée que moi. J'ai beaucoup réfléchi à y aller ou pas car je ne connaissais que lui et vite fait deux ou trois de ses amis qu'il m'avait présenté à l'occasion mais sinon il s'agissait principalement de personnes de sa classe. Comme il insistait, j'ai accepté son invitation de plus qu'il m'a détaillé sa liste d'invités où figurait pas mal de filles et donc de jolis pieds féminins, choses qui me faisaient terriblement fantasmer.
Le soir de la fête, je suis arrivé dans les derniers, ce qui a permis à mon ami de me présenter aux autres invités. J'étais plutôt du genre réservé, surtout avec les filles. Une me plaisais particulièrement, elle s'appelait Émeline d'après ce que j'avais entendu. Je n'ai pas osé l'aborder pendant le début de soirée et je suis resté assis un peu dans mon coin. La fête commençait à partir un peu dans tous les sens vers 1h.
Pour pouvoir m'amuser, j'ai décidé de boire un peu d'alcool sauf que j'ai trop bu et j'ai fini malade aux toilettes. Mon ami est venu à mon chevet puis Émeline a pris le relais en venant voir ce qu'il se passait. Elle me parlait pour me rassurer pendanr que, dans mon ivresse, je la complimentais de manière maladroite et improvisée comme un ivrogne. Au bout d'un moment, je commençais à m'endormir peu à peu à coté de la cuvette des WC. L'hôte m'a alors emmené dans la chambre de son petit frère avec un lit simple puis je me suis endormi sous les yeux d'Émeline qui ne semblait pas beaucoup s'amuser et restait donc à me surveiller.
Je me suis réveillé en pleine nuit, j'étais par terre. J'ai levé les yeux et j'ai vu Émeline qui dormait en travers du lit. J'ai aperçu en regardant vers le bas du lit de petits pieds nus à l'air. J'ai vérifié qu'elle dormait bien et me suis approché doucement pour les voir de plus près. Aidé de la lumière de mon téléphone pour mieux voir, je les ai admiré pendant de longues minutes. Il étaient parfaits, les orteils bien ordonnés, la peau lisse, de belles courbes et des ongles bien vernis en turquoise. Je ne pouvais pas résister à un petit bisou sur le dessous de ces pieds à croquer mais mon corps semblait me retenir.
Dans un élan de courage, j'ai fermé les yeux et j'ai approché doucement mes lèvres de ces bijoux jusqu'au contact. Mais juste après, j'ai ouvert les yeux en reculant ma tête puis j'ai levé la tête pour vérifier quelle dormait toujours et là c'est le drame ! Elle était en train de regarder la scène sans dire un mot.
- Je... C'était juste pour... murmurais-je rempli de honte.
- Dis donc je connaissais pas cet effet de l'alcool ! ironisa-t-elle.
- Non ... Mais je ... dis-je, perdu.
- Fais-leur d'autres bisous si mes pieds te plaisent tant ! répondit-elle avec ironie.
- Je préfère pas ... Désolé, je sais pas ce qui m'a pris. rétorquai-je.
- Fais pas le timide, tu en meurs d'envie, ça se voit, et ça me dérange pas au contraire comme ça je fais ta princesse c'est trop mignon ! me dit-elle en souriant.
- J'adorerais mais... bon ça reste entre nous hein ? chuchotais-je..
- A qui veux tu que je répète ? T'inquiète pas, motus et bouche cousue ! conclu-t-elle.
Elle avait raison. Notre seul ami en commun est déjà au courant de mon fantasme, je lui avait avoué dans un élan de sincérité en fin de 3ème. Je ne réalisais pas bien ce qui se passait mais, sans réfléchir, je me mis à couvrir ses petons de baisers pendant qu'elle me regardait, curieuse et amusée.
Instinctivement, j'ai sorti la langue pour lécher mais elle recula ses pieds brusquement en disant qu'elle n'aimait pas les chatouilles. Je me suis excusé mais elle m'a laissé recommencer. Je venais de passer à l'étape supperieure sans aucune hésitation, sûrement grace à l'alcool. J'ai alors commencé à peindre ma salive sur les plantes pendant qu'elle se retenait de rire et ce pendant plusieurs minutes. Ma langue passait entre ses orteils autant que sur les courbes de sa plantes avec habilité et c'était un pur bonheur. Je préférais ne pas regarder sa réaction. Apres quelques petites minutes elle dit : "J'avais entendu parler des fantasmes autour des pieds mais le vivre c'est autre chose mais c'est pas désagréable ! Ça fait bizarre au début mais en fait ça va ! Sinon tu sais bien masser les pieds ? J'ai dansé toute la soirée avec mes nouveaux escarpins et j'ai un peu mal...". Je me mis au massage avant même de répondre. Elle soupira d'aise en me répétant que je le faisais très bien et que ses pieds renaissaient. J'ajoutais un petit bisou ou une petite lechouilles de temps en temps car je ne pouvais pas m'en empêcher.
La fatigue nous envahissait petit à petit. Elle me conseilla d'aller me laver la bouche car il y a plus propre que des pieds qui avaient transpiré toute la soirée, "même si ça a pas l'air de te déranger" ajouta-t-elle. Quand je suis revenu de la salle de bain, elle était au bord du lit simple et m'annonçait qu'elle m'avait fait une petite place pour que je ne dorme pas par terre. Je me suis couché contre elle (pas le choix vu la taille du lit). On s'est regardé dans les yeux avec un sourire en coin. Elle me caressait les jambes du bout du pied. Puis elle a approché sa tête de la mienne et on s'est embrassé avant de nous endormir dans les bras l'un de l'autre.
Le lendemain matin, on s'est levé avant que tout le monde ne nous découvre dans cette position, on ne s'est pas adressé la parole, juste des regards furtifs. On a ensuite rejoint les autres pour ranger le bazar. Ses parents sont venus la chercher. Elle a fait la bise à tous le monde en partant dont à moi en me chuchotant : "On remettra ça, c'était marrant" et en me glissant un papier dans la main. C'était son numéro de téléphone avec son adresse.



Admin
Admin

Posts : 21
Points : 58
Join date : 2016-10-09

View user profile http://histoiresfetichistes.forumactif.com

Back to top Go down

Share this post on: Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum