Elena, italienne aux pieds divins, Chapitre 3

View previous topic View next topic Go down

Note

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total Votes : 0
20161009

Post 

Elena, italienne aux pieds divins, Chapitre 3




Elena, italienne aux pieds divins, Chapitre 3

http://adofeet.skyrock.com/3248263642-Elena-italienne-aux-pieds-divins-Chapitre-3.html

Il était 18h. J'attendais Elena mais celle-ci n'arrivait toujours pas. Heureusement, alors que son bus approchait, la princesse se pointa. Elle me dit simplement d'attendre que le chauffeur aille fumer pour rentrer discrètement car il fallait un abonnement pour pouvoir emprunter ce bus. Comme prévu, il sortit et Elena en profita pour me conduire à l'arrière du bus pour ne pas me faire remarquer. Mais au retour du chauffeur, celui-ci se dirigea vers nous. Elena me chuchota de vite me coucher par terre en me poussant légèrement. Je me retrouvais donc une fois de plus à ses pieds, mais pour une raison plus originale cette fois-ci, d'autant que ce n'était que ponctuel. Du moins, c'est ce que je pensais : une fois le chauffeur reparti de son rapide contrôle des passagers, alors que j'essayais de me relever, l'italienne m'écrasa de son pied pour m'en empêcher tout en m'ordonnant de me tourner sur le dos, puis elle enleva ses chaussures et posa ses pieds en chaussettes sur mon visage. Elle me donna alors l'ordre de sentir ses petons sans lécher, juste pour m'imprégner de leur odeur. C'est seulement après environ 20 minutes de trajet qu'elle me libéra car nous étions arrivés. J'étais essoufflé à cause du manque d'air sous ses chaussettes. Nous nous sommes ensuite dirigés vers la maison de ma princesse, en prenant soin de sortir par l'arrière du bus. Une fois arrivés chez elle, et après une courte visite des lieux, elle alluma la TV et m'ordonna de me mettre à quatre pattes à côté du canapé afin de lui servir de repose-pieds. J'étais devenu juste un objet pour elle. Elle a vite compris qu'elle pouvait avoir ce qu'elle voulait de moi, que je n'étais pas capable de lui résister. J'aurais été capable de me rouler nu dans la neige rien que pouvoir lui lécher les pieds si elle me l'avait demandé (pour peu qu'il y ait de la neige). Le feuilleton de Mademoiselle enfin terminé, elle me demanda, tout en retirant ses pieds de mon dos :
- Alors, ça fait quoi de devenir un moins que rien, ça te plait ?
- Je pensais pas que tu te prendrais autant au jeu... répondai-je.
- Je t'ai pas demandé de commenter ! dit-elle en haussant le ton.
- Pardon Princesse... rétorquai-je difficilement.
- Je préfère ça ! Bon je vais aller à la douche et je veux que tu me serve de tapis de bain mais si tu me mattes, je te jure que je te tue, c'est compris ? demanda-t-elle avec autorité.
- Oui princesse. acquiesçai-je.
Je l'ai donc suivi dans la salle de bain, me suis déshabillé comme elle me l'a demandé en ne gardant que mon caleçon et me suis couché au pied de la douche sur le ventre, tête dans les bras, pendant qu'Elena se libérait de ses vêtements. Avant de partir sous la douche, elle me souleva légèrement la tête par les cheveux et déposa sa paire de chaussettes sales entre mes bras avant de reposer ma tête dessus en m'obligeant à les sentir pendant qu'elle prenait se douche. Quelques minutes après, je sentis ses deux pieds trempés se poser sur mon dos, m'indiquant qu'elle avait terminé alors que j'étais encore perdu dans l'odeur délicieuse de ses chaussettes. Mais comme la peau n'est pas très efficace pour essuyer l'eau, elle se servit de mes cheveux pour sécher ses petits pieds puis se rhabilla. Je me demandai alors, après avoir fait office de repose-pieds et de tapis de bain, ce que j'allais devenir pour son bon plaisir. J'eus rapidement la réponse puisqu'Elena décida que, jusqu'à nouvel ordre, j'allais être son chien en me déplaçant à quatre pattes et en me taisant. Je l'ai alors suivi comme un idiot en chien jusqu'à la cuisine, en espérant qu'elle n'allait pas me faire manger des croquettes. Heureusement, elle me proposa de la purée. Il lui restait donc un semblant de compassion envers moi, comme pour rappeler que tout ceci n'était qu'un simple jeu de rôle. Je suis resté couché à ses pieds pendant qu'elle préparait le repas. Une fois celui-ci prêt, elle apporta les deux assiettes en posant la mienne par terre, comme une gamelle. Elle m'obligea à manger comme un chien. J'étais rempli de honte. Même si le rôle d'animal est moins rabaissant que celui de vulgaire objet, cela montrait à quel point j'étais à sa merci.
Je me suis forcé à me nourrir comme dans une gamelle. Mais, alors que ma bouche arrivait dans la purée, une pression du pied de sa part me mis le visage entièrement dans la purée, ce qui fit beaucoup rire ma princesse. Elle m'a alors aidé en me raclant la purée que j'avais sur le visage du pied puis s'en ai servi comme d'une cuillère pour me la faire manger, de la même manière que le reste de la "gamelle" par la suite. Elle me regardait d'un air amusé, comme si j'étais son bouffon, payé pour la faire rire. Elle dessinait de temps en temps du pied sur ma figure avec la purée. A la fin du repas, Elena me demanda, d'un air grave :
- Assez joué, tu crois pas ?
- Je pense, oui... répondit-je.
- Je suis peut-être allée un peu loin... Je suis désolée... avoua-t-elle.
- Ne t'en fais pas, c'était agréable... la rassurai-je.
- Tant mieux si ça t'a plu, c'était fait pour, à la base... Allez vas de regarder dans la glace, tu as plein de purée sur le visage encore haha ! permit-elle.
A mon retour de la salle de bain, elle m'attendait sur le canapé. Elle m'invita à la rejoindre pour regarder un film. Je suis donc venu m'asseoir à côté d'elle. Tout en choisissant le film via la télécommande, elle posa délicatement ses petons sur mes genoux en me jetant un petit regard, comme pour vérifier que cela ne me dérangeait pas. Je me suis mis à lui caresser délicatement ses pieds doux, et ce pendant toute la durée du film. Vers la fin, je me suis discrètement rapproché d'elle en la regardant. J'ai posé ma main sur la sienne, elle m'a regardé, on s'est fixés tout en se rapprochant et on s'est embrassé. C'était magique. Cette fille était décidément parfaite de la tête aux pieds. Et cette fille, je venais de passer une après-midi entière à lui vénérer ses pieds et de l'embrasser. J'ai même essayé de me pincer pour vérifier que je ne rêvais pas. C'était au delà de tous mes fantasmes les plus fous.
Une fois le film terminé, je lui ai demandé si j'allais dormir sur le canapé, car il était bientôt 23h et il y avait cours le lendemain. Elle m'invita plutôt dans son lit, en disant "Mais je pense pas que ce soit le soir pour le faire, si tu vois ce que je veux dire". J'avais bien compris, mais cela ne nous a pas empêché de nous coucher enlacés l'un dans l'autre. Pendant environ 2h nous avons parlé de mon fantasme : comment cela m'était-il arrivé, ce que j'aime dans les pieds, etc... Elle a fini timidement par m'avouer que son fantasme à elle était de dominer les mecs mais qu'elle avait peur de gâcher l'expérience en me le disant plus tôt et que c'était sa première expérience. Je lui ai alors proposé de réessayer, ce qu'elle accepta avec plaisir. Nous nous sommes ensuite généreusement remercié l'un l'autre de cette expérience avant de nous endormir après un dernier baiser.
FIN

Admin
Admin

Posts : 21
Points : 58
Join date : 2016-10-09

View user profile http://histoiresfetichistes.forumactif.com

Back to top Go down

- Similar topics
Share this post on: Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum